Le harcèlement scolaire ... quelles solutions ?


En cette rentrée certes particulière, il y a un sujet que je souhaite évoquer … celui du harcèlement scolaire. 




Qu'est-ce que c'est que le Harcèlement à l'école?

Si on regarde de près la définition : « Il y a harcèlement scolaire quand un élève fait subir à un autre, de manière répétée, des propos ou des comportements agressifs. La loi punit le harcèlement scolaire, mais aussi les violences scolaires et la provocation au suicide. Les victimes peuvent alerter la direction de l'établissement scolaire et les associations. Elles peuvent aussi demander à la justice de condamner pénalement l'auteur du harcèlement et de réparer leur préjudice »

- source site internet service public https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31985

Et puis, au-delà des mots, un changement, des changements peuvent s’installer progressivement, jours après jours pour les enfants harcelés.

Pour n’en citer quelques-uns  : 

· Difficultés d’endormissement avec angoisses au moment de s’endormir. L’enfant raconte sa journée qu’il revit, dans sa tête au moment d’aller au lit. Il n’a pas d’autres choix pour lui, il souhaite se l’enlever de la tête mais le lendemain, il y retourne !

· Réveils nocturnes, tics

· Angoisses

· Sautes d’humeur

· Fatigue

· Agressivité

· Idées noires, l’enfant est isolé, se sent isolé et peut ne plus avoir envie d’aller à l’école

· Sur le plus long terme, phobie scolaire 

· Baisse des notes à l’école

Mais, on pourrait aussi citer des automutilations et, dans certaines situations, des tentatives de suicide voire des suicides tout court.


On peut aussi parler de retrait de la vie scolaire et sociale, de baisse des notes mais ce n'est pas toujours le cas. Certains enfants peuvent être harcelés mais adorer venir à l'école, adorer apprendre et aimer la présence des autres.

Dans certains cas, l'enfant harcelé peut aussi devenir agressif envers ses proches, ses frères et soeurs. C'est bien de l'avoir en tête pour remettre les choses en perspective, dans leur juste contexte.

Également, dans des situations de harcèlement, des enfants harceleurs, pour certains, ont été des enfants harcelés auparavant.

Le harcèlement scolaire est un sujet complexe et chaque situation, chaque réaction d’enfant sont uniques.

Mais, pour des parents, on peut dire qu'on se souvient du jour où notre enfant nous a tout dit. Ce qui peut le plus horrifier, c'est cette effrayante banalité que renvoie la société face à cette situation, parfois la banalité du ton de l’enfant quand il raconte comme si c’était normal cette violence physique, ces insultes répétées sur lui... 

Non, ce n’est pas normal, non il ne faut pas le banaliser.

Et que faire dans de telles situations ?


Qu’est-ce que l’on peut faire pour s’informer ?

Il y a tout d’abord les sites internet = 

Service public sur le harcèlement scolaire, avec rappel de la loi

Site internet institutionnel du gouvernement contre le harcèlement qui contient des supports pédagogiques, montre que chacun a un rôle à jouer – élèves, parents et institutions et un numéro à appeler = le 3020.

Marion La Main Tendue : Site internet découvert, avec toutes les informations nécessaires. Cette association a été créée par les parents de Marion, jeune fille de 13 ans qui s’est suicidée.

Son objectif est la prévention et la lutte contre les violences et le harcèlement en milieu scolaire ainsi que les cyber violences.

Sa mission est que chaque enfant a le droit à une scolarité libre de toute violence. Aider les enfants et adolescents à grandir en toute sécurité ; tel doit être l’objectif de chaque adulte, parent, enseignant, éducateur.

Marcelment : Site internet de l’association crée par Kiara, jeune fille qui a été harcelée.

Il y a aussi d’autres associations, des personnes qui témoignent… n’hésitez donc pas à chercher, à être curieux.

S’il y a des sites, il y a aussi des films. C’est important de montrer que ce n'est pas normal de se faire « taper », de se faire harceler. Sur cette page Facebook, vous trouverez des films. C’est très orienté, écoles, lycées, et les élèves et les familles. Tous les jours, tous les mois, il y a de nouveaux films qui traitent le sujet qui est très pris au sérieux. Ne pas hésiter à chercher...

Ensuite, que faire?

Qui contacter ?

· Le psychologue peut aider à libérer la parole, celle de l’enfant et à libérer aussi la famille. Il peut faire un travail sur les émotions face aux traumatismes subis.

Trouver le bon psychologue, le bon thérapeute est essentiel pour faire ce travail.

· Le 3020 = numéro pour les parents, élèves et professeurs mis en place par le ministère de l’éducation nationale. Quand vous les appelez, vous parlez à des intervenants bénévoles qui vont vous faire raconter les faits afin de pouvoir évaluer la situation, de façon très factuelle. Ils peuvent aussi vous indiquer = quoi faire, qui contacter – à part l’école et peuvent délivrer de précieux. Malheureusement, je les ai contactés à plusieurs reprises et à chaque fois, le diagnostic de harcèlement scolaire a bien été posé. A contacter absolument.

· L’école, le collège ou le lycée… les professeurs, les CPE, les directeurs de l’établissement dans lequel est l’enfant harcelé. Toujours voir comment l’établissement peut être réceptif ou pas mais surtout écouter son enfant et lui montrer qu’on lui fait confiance.

· L’Éducation Nationale avec le référent – un par département – du Harcèlement Scolaire et si c’est un établissement privé, le diocèse peut être, aussi, un levier pour avoir une aide, des orientations.

· Selon la gravité des faits, ne pas hésiter à aller au commissariat pour évoquer la situation. Une première démarche est un entretien avec un OPJ – Officier de la Police Judiciaire.

Amener son enfant au poste de police comme au commissariat n’est pas un acte anodin, les faits sont à relater et cela peut être une épreuve pour l’enfant et la famille. C'est un acte aussi qui indique que cela ne doit plus continuer, c'est une façon de protéger son enfant et de le lui montrer. 




Il y a d’autres choses qui permettent d’aider votre enfant,

· Emmanuelle Piquet, psychothérapeute a créé « A180° » : 

A 180° est un regroupement de psycho praticiens, de formateurs et d’auteurs s’appuyant rigoureusement sur les principes de l’école de Palo Alto pour apaiser toutes formes de souffrances et en milieu scolaire. 

Emmanuelle Piquet a écrit de nombreux livres et cette vidéo – TEDx - présente bien son action : 

A 180 ° permet des consultations via Skype. Ce sont des thérapies brèves, orientées résultats concrets avec des situations concrètes et pour les enfants.

· Les arts martiaux = karaté, judo, taekwondo, kendo… les arts martiaux qui sont très indiqués pour apprendre à se défendre et reprendre confiance en soi

· L’art-thérapie


En conclusion, dans le cadre d’un harcèlement avéré, toute forme d’art ou de suivi peuvent aider votre enfant, tout ce qui permet de se libérer, de s’exprimer, de reprendre confiance en soi … et c’est là que la Sophrologie intervient….

FacilitationS

Emmanuelle Bottreau

  • Facebook Sophrologie Coaching
  • LinkedIn Sophrologie Coaching
  • Instagram - FacilitationS

Rennes - Nouvoitou - Fougères