FacilitationS

Emmanuelle Bottreau

  • Facebook Sophrologie Coaching
  • LinkedIn Sophrologie Coaching
  • Instagram - FacilitationS

Rennes - Nouvoitou - Fougères

  • Emmanuelle Bottreau

Des solutions pour les Hypersensibles ?

Oui, il en existe qu’on soit un hypersensible – HSP en anglais Highly Sensitive Person – adulte ou enfant, et il en existe de nombreuses….


Qu’est-ce qui est important au préalable ?


Je dirai d’intégrer en tant qu’adulte HPS et parent d’un enfant HPS les caractéristiques même du HSP, se dire qu’elles font partie de leur quotidien et vivre avec, c’est déjà un grand pas.


Pour les parents, se mettre à la place de leur enfant, s’ouvrir à eux et s’ouvrir à lui, se mettre dans son monde pour mieux le comprendre, l’écouter = apprendre à l’observer.


Pour les adultes HSP, se mettre en recul et comprendre ses propres caractéristiques pour les adapter ensuite, en prendre compte dans son quotidien = apprendre à s’observer.



S’observer, éveiller la conscience à soi.


Juste déjà être attentif à soi. Le bonheur est-il le pendant nécessaire au drame ? Le malheur est-il forcément indispensable à l’appréciation des bonheurs de la vie ? Essayer de ne pas trop en attendre, de ne pas trop attendre pour profiter juste de l’instant présent.


Lâcher prise de ses ruminations mentales. Les ruminations mentales rendent l’esprit bavard et peu conscient de la vie qui s’agite en nous. Être en proie à trop de réflexions peut se détourner de ses ressentis. Apprendre à lâcher prise de temps en temps sur le flot continu des pensées, pour prendre juste conscience de soi.

Mieux on accepte la spécificité de son enfant, sa spécificité, mieux l’enfant se sentira, mieux on se sentira.



Quels sont les moyens pour s’aider, pour aider les enfants ?


- Éviter les endroits où il y a foule : fêtes, rues marchandes, cours d’école, centres commerciaux = un bon dosage est toujours possible. Dans des situations riches en stimuli, il faut beaucoup d’énergie

aux hypersensibles pour traiter toutes les informations. Si ces situations durent trop longtemps, il y a une décompensation. Il est possible de trouver des moments pour se retirer, se fermer au monde extérieur avec notamment des écouteurs.


- Avoir du temps pour passer ensuite à l’action : les personnes hypersensibles reçoivent beaucoup d’informations, qu’ils traitent rapidement mais en profondeur et elles ont besoin de davantage de temps pour effectuer des tâches. Sur une étude menée par Hélène Van Hoof, c’est ce qui a été prouvé : « ensuite, ils commettent beaucoup moins d’erreurs que la moyenne ». Elles frôlent d’une certaine manière l’attentisme, observent d’abord avant de passer à l’action.


- Apprendre à bien prendre soin de soi : comme les hypersensibles sont extrêmement tournés vers les autres, ils ne prennent pas souvent soin d’eux.

Pour les enfants HSP (mais pour les adultes aussi), en montant que l’on connaît ses limites et qu’après l’action, on sait recharger ses batteries, on lui apprend comment aider son corps à retrouver le calme. Une vie structurée aide aussi avec des routines claires, c’est créer de l’ordre et les aider à anticiper.



- Apprendre à gérer ses émotions : les enfants HSP peuvent se mettre dans des états émotionnels forts en raison d’un excès de stimuli et parce que leur système de gestion du stress fonctionne différemment. Ils ont des scores plus élevés. Lorsqu’ils réagissent avec émotivité, Elke van Hoof conseille de les laisser souffler. Les enfants HSP disent qu’ils le sentent venir.


La punition est difficile à accepter pour l’HSP assoiffé de justice. Les HSP sont sensibles aux humeurs et à l’atmosphère. Ainsi, ils ressentent vite comment quelqu’un se sent et de part leur empathie, ils peuvent absorber cette humeur.


- Considérer son hypersensibilité comme une richesse : les personnes qui considèrent leur hypersensibilité comme un talent ont plus de ressort. Il y a de nombreux avantages à traiter les informations en profondeur, font des associations plus facilement, ont l’œil pour le détail et sont plus créatifs, plus empathiques. Ils apprécient les choses plus intensément, peuvent se consacrer

intégralement à une activité.


- Être conscient de l’impact de ses paroles : les enfants hypersensibles font des remarques qui ne sont pas de leur âge ou posent des questions profondes. Il faut donc en tenir compte lors des conversations avec eux. Tout est perçu violemment chez les HSP : les sons forts, la lumière vive mais aussi les critiques et les remarques qu’on peut leur faire. Ils peuvent avoir tendance à tout ramener à eux.

Pour les parents d’enfants hypersensibles, c’est bien d’être parcimonieux avec les remarques et il faut les exprimer sans colère.


Sur l’ensemble de ces caractéristiques reconnues, la gestion des émotions est un point essentiel que j’aborderais lors d’un prochain article sur le blog.


Cet article vous a plu ? intéressé ? Vous souhaitez échanger ?

N’hésitez pas à m’écrire, me contacter.