Comprendre les troubles « dys » et bien vivre avec : la dyslexie



La dyslexie est un déficit du langage écrit qui touche l’acquisition de la lecture et qui n’a pas de cause précise. Les personnes dyslexiques présentent parfois d’autres troubles, comme la dysphasie (difficultés d’expression orale), la dyspraxie (difficultés pour réaliser des gestes), dyscalculie (difficultés pour utiliser les nombres), dysorthographie et la dysgraphie (difficultés liées à l’expression écrite), communément regroupés sous l’appellation de « troubles dys ».


L’enfant dyslexique


La dyslexie est généralement décelée au moment où un enfant apprend à lire et qu’il montre des signes clairs de difficultés d’apprentissage : il a du mal à identifier les lettres, les syllabes ou les mots. Cependant, tous les enfants dyslexiques ne rencontrent pas les mêmes problèmes. Il est important de souligner que l’apparition de la dyslexie n’est pas liée aux méthodes d’enseignement de la lecture : on naît dyslexique ou non.


Bien qu’aucune étude ne fournisse de chiffres fiables sur la proportion de personnes dyslexiques en France, on estime que 4 % à 5 % des élèves d’une classe d’âge sont dyslexiques. (Source : FFDYS). Selon l’OMS, la proportion d’enfants dyslexiques est trois fois plus élevée chez les garçons que chez les filles.


L’adulte dyslexique


Les adultes présentent les mêmes difficultés que les enfants concernant la lecture et la compréhension des documents écrits. La dyslexie étant un trouble "durable", cela signifie que le fonctionnement atypique du cerveau est présent dès l’enfance : on ne devient pas dyslexique à l’âge adulte.


En revanche, on peut être diagnostiqué tardivement, ce qui s’explique notamment par le fait qu’il a longtemps été impossible de déceler clairement ce trouble, les progrès des neurosciences en la matière étant très récents. Le diagnostic est effectué, pour l’adulte comme pour l’enfant, grâce à une série de tests réalisés par des orthophonistes et des psychomotriciens.





La dyslexie au quotidien


Comme il s’agit d’un trouble qui touche spécifiquement la lecture et l’acquisition du langage, une personne dyslexique éprouve principalement deux difficultés dans sa vie quotidienne :

  • Lire « normalement », c’est-à-dire à une vitesse standard, sans buter sur les mots complexes et en comprenant le sens du texte.

  • Ecrire « normalement », c’est-à-dire sans inverser les lettres et en respectant les règles d’orthographe.

La lenteur et la difficulté pour lire et écrire peuvent être mal vécues et avoir un impact négatif sur la qualité de vie : perte de confiance en soi, dévalorisation, anxiété, sentiment d’injustice…


Chez l’enfant dyslexique notamment, prendre en compte ses besoins ne peut qu’être bénéfique à son développement.

Comment faire ? Voici quelques recommandations :

  • Créer un environnement proche le plus calme, structuré et rassurant possible.

  • Mettre à sa disposition des outils et des techniques pour gérer ses émotions.

  • Alléger son temps de travail et répartir clairement ses tâches.

  • Créer des rituels simples pour structurer le temps.

  • Lui permettre de découvrir de nouvelles sources d’apprentissage, autres que le support écrit.



Qu'est ce que la sophrologie apporte aux personnes dyslexiques ?


Un accompagnement par la sophrologie fournit des outils faciles à utiliser pour mieux vivre au quotidien :

  • Mieux gérer la concentration

  • Favoriser la réflexion, de manière calme et posée

  • Découvrir de nouvelles sensations

  • Améliorer les capacités à apprendre et à mémoriser

  • Mieux gérer les situations de stress ou de gêne

  • Développer la confiance en soi,

  • Gagner en autonomie

  • Etc...

Vous trouverez plus d’informations dans la fiche dédiée à la dyslexie.


Et si vous souhaitez tester une séance de sophrologie pour améliorer votre quotidien de dyslexique, je vous invite à prendre contact avec moi !

0 commentaire