Comment améliorer son bien-être au travail quand on est hypersensible ?

Un salarié sur 3 en France s’est déjà retrouvé dans une situation d’épuisement professionnel, notamment car les conditions de travail sont de plus en plus difficiles. Les hypersensibles font partie des personnes les plus exposées aux risques de burn-out. Pour quelles raisons ? Comment améliorer les conditions de travail si vous êtes hypersensible ? On fait le point sur la question.




Pourquoi les hypersensibles souffrent-ils davantage au travail ?


Les personnes hypersensibles présentent plus de risques que les autres de souffrir de stress ou d’épuisement mental. En effet, des problèmes de concentration et une très forte émotivité sur le lieu de travail peuvent survenir si des conditions défavorables sont réunies, par exemple :

  • Un environnement de travail agité et bruyant

  • Une mauvaise ambiance sur le lieu de travail, des relations tendues entre collègues

  • Des objectifs de performance difficiles à réaliser

  • Un management distant, très peu à l'écoute des équipes

  • Etc.



Les hypersensibles risquent d’être “sur-stimulés” par un environnement extérieur où tout peut devenir source d’angoisse : un open-space bruyant, une lumière agressive, une remarque déplacée d’un collègue...


Alors qu’un hypersensible est souvent minutieux, a besoin de temps pour analyser et de calme pour se concentrer, il ne peut pas s’épanouir dans une entreprise moderne où la précarité croissante des conditions de travail s’ajoute à des exigences de performance et de flexibilité toujours plus grandes.


Comment améliorer la qualité de vie au travail des hypersensibles ?


Pourtant, il est reconnu que les hypersensibles, lorsqu’ils travaillent dans les bonnes conditions, obtiennent de meilleures performances que leurs collègues ! Quels sont les leviers sur lesquels il est essentiel d’agir pour améliorer le bien-être au travail si vous faites partie des personnes hypersensibles ?


1. Adopter un environnement de travail calme

Personne n’aime les open-spaces, et surtout pas les hypersensibles ! Si vous le pouvez, installez-vous dans un bureau isolé du bruit et de l’agitation ou travaillez depuis chez vous. Le calme est la priorité absolue pour vous.


2. Prendre de la distance avec les émotions des collègues

Si vos managers manquent de bienveillance ou que vos collègues aiment les commérages, essayez de prendre du recul. Vous n’avez pas besoin de réagir à tout ce qui se passe autour de vous et vous pouvez faire une pause-café avec d’autres personnes avec qui vous vous sentez en sécurité.


3. Adapter un comportement aligné avec vos valeurs

Les hypersensibles accordent en général beaucoup de valeur à leur intégrité et refusent de faire des “coups en douce” pour obtenir une promotion par exemple. Mais l’empathie est aussi un atout précieux pour se mettre en avant et avoir une bonne réputation “sans se salir les mains” !


4. Apprendre à gérer vos propres émotions

La surstimulation peut provoquer des tsunamis émotionnels chez les hypersensibles, et de tels débordements peuvent être préjudiciables sur le lieu de travail. Des techniques simples de sophrologie pour un retour au calme peuvent vous aider à mieux gérer ces situations.


5. Demander des temps de réflexion

Aujourd’hui, il faut être rapide et performant en toutes circonstances. Un hypersensible n’est généralement pas doué pour prendre des décisions dans l’urgence... mais après un temps d’analyse et de réflexion, ses décisions sont souvent les bonnes !



Si vous avez des questions concernant l'hypersensibilité, je vous invite à me contacter.


0 commentaire

FacilitationS

Emmanuelle Bottreau

  • Facebook Sophrologie Coaching
  • LinkedIn Sophrologie Coaching
  • Instagram - FacilitationS

Rennes - Nouvoitou - Fougères