Les enfants et leurs amis… imaginaires !



Vous souvenez-vous de la bande dessinée Calvin et Hobbes ? Des aventures de ce petit garçon de 6 ans et de son tigre en peluche qui prenait vie au fil des albums ? Voilà un parfait exemple d’ami imaginaire ! Il n’est pas rare qu’un enfant affirme avoir un ami imaginaire qui l’accompagne au quotidien et à qui il raconte des histoires. Parents, ne vous inquiétez pas, votre enfant n’est pas victime d’hallucinations : il mêle le monde imaginaire à la réalité, ce qui est souvent le signe d’un grand potentiel créatif !


Doudous et amis imaginaires partagent le quotidien des enfants



Le concept d’objet transitionnel a été développé par le psychiatre et psychanalyste David Winnicott dans les années 50. Il s’agit du doudou sans lequel le jeune enfant ne peut pas s’endormir par exemple. Selon l’interprétation classique, il représente la mère et permet à l’enfant de passer en douceur de son statut de toute puissance (il suffit d’avoir faim pour être nourri) au monde réel (tout ne se passe pas comme dans ses désirs).


Pour un enfant, un objet transitionnel est donc bien plus qu’une peluche à câliner, c’est un véritable repère pour son développement cognitif. Faire semblant de donner à donnant à manger à une poupée ou créer des histoires d’aventuriers avec des Playmobils, quel enfant ne l’a jamais fait ? Dans l’exemple de Calvin et Hobbes, le petit garçon développe des scénarios complexes avec son ami imaginaire et va jusqu’à jouer plusieurs personnages. Son imagination ne connait aucune limite, mais il n’est à aucun moment question de soupçonner un problème de santé mentale !


Les rôles insoupçonnés d’un ami imaginaire



Les enfants sont capables de distinguer clairement le monde imaginaire de la réalité. Des études récentes ont démontré que les enfants à l’imagination débordante ne présentaient pas de troubles de santé mentale ou de comportements sociaux anormaux. Mieux : les enfants qui ont un ami imaginaire obtiennent en général de meilleurs scores aux tests d’intelligence sociale et de concentration !


Ce n’est pas tout : en plus de tenir compagnie, un ami imaginaire peut jouer un rôle important dans la gestion des émotions de l’enfant et l’aider à apprivoiser ses peurs. Il peut aussi favoriser la communication avec ses parents, l’aider à s’exprimer et à simuler des interactions sociales. L’enfant a besoin de créer un personnage qui va l’aider à grandir. Le pouvoir de l’imagination est souvent sous-estimé !


L’ami imaginaire comme seul ami de votre enfant ?



L’ami imaginaire de votre enfant a donc un rôle positif. Toutefois, si vous remarquez que votre enfant préfère toujours rester dans son monde plutôt que d’interagir avec d’autres enfants, c’est peut-être le signe d’une grande timidité ou d’un besoin de réassurance (pendant une période difficile comme un déménagement par exemple). Des séances de sophrologie peuvent aider votre enfant à passer ce cap, en l’aidant par exemple à formuler ses pensées et à prendre conscience de ses sensations corporelles. Contactez-moi pour en savoir plus !


0 commentaire

FacilitationS

Emmanuelle Bottreau

  • Facebook Sophrologie Coaching
  • LinkedIn Sophrologie Coaching
  • Instagram - FacilitationS

Rennes - Nouvoitou - Fougères